www.visitportugal.com

Live Chat

Le Portugal en vert

Felix Lourenzo

Le Portugal en vert

 

Sauvage, tout comme à ses origines. Les réserves naturelles portugaises peuvent se féliciter d'avoir su conserver intacte dans leurs domaines l'essence de la péninsule Ibérique et des îles volcaniques de l'Atlantique. Venez faire un voyage dans le temps qui vous transporte dans un monde où l'homme vivait en harmonie avec la nature, d'égal à égal. Des massifs montagneux au littoral, en passant par les volcans, les pics et les jardins, voici dix paradis où la verdure est dans l'air.

 

Parc naturel d'Alvão

Il s'agit d'un petit jardin, en comparaison avec d'autres réserves du pays, mais les 70 kilomètres carrés du parc naturel d'Alvão offrent des vues remarquables dignes de cartes postales et qui justifient sa création en 1983. Deux reliefs très marqués divisent le parc en deux, avec une zone montagneuse, riche en ravins et en défilés, et une autre composée de vallées découpées, couvertes de forêts de bouleaux, de chênes verts et de bruyères. Le fleuve Olo trace sa voie principale, en alimentant sur son passage des ruisseaux et des rapides. Parmi ses habitants se trouvent des loups, des chats sauvages et des faucons pèlerins qui ne sont qu'un simple apéritif pour les passionnés de faune ibérique, qui peuvent aussi observer des aigles royaux, en danger d'extinction, dans leur habitat naturel. L'autre point fort du parc, ce sont ses cascades et celles de Fisgas de Ermelo sont les plus connues, avec des lacs aux eaux cristallines à leur source et un parcours si long qu'elles sont considérées comme les plus grandes d'Europe. Préparez votre visite du parc à Vila Real, où vous pouvez trouver un de ses centres d'information et d'interprétation.

 

Parc naturel du Douro international

Le Douro, que le Portugal partage avec l'Espagne, indique par son parcours la frontière qui divise la péninsule Ibérique. Ses eaux ont sculpté pendant des milliers d'années le relief qui forme désormais le parc naturel du Douro, avec des rivières qui s'étendent entre Miranda do Douro et Barca d´Alva dans la partie portugaise. L'ensemble des deux parcs ibériques dédiés au Douro correspond à l'un des plus grands d'Europe. Des forêts endémiques de genévriers, chênes, chênes-lièges et chênes verts poussent tout au long d'un parcours où les vignes sont l'espèce dominante. Berceau de certains vins portugais parmi les meilleurs, il tient à votre disposition de nombreux circuits viticoles. À l'intérieur, le parc archéologique de Côa possède des vestiges de la présence humaine dans cette région qui remonte à des milliers d'années, comme ses exceptionnelles gravures paléolithiques. Les origines d’un territoire qui a une longue histoire.

 

Parc naturel de la Serra da Estrela

La carte de visite du parc naturel de la Serra da Estrela est une liste de records. La plus grande réserve du pays délimite le massif montagneux le plus haut du Portugal continental, avec le pic de Torre qui culmine dans le paysage à 1 993 m d'altitude. Elle reçoit le plus grand taux de précipitation de la région et il n'est pas rare de voir de la neige sur ses sommets les plus élevés, en plein été. De ce climat extrême, hérité d'un passé glaciaire, découle un relief riche en vie végétale et animale, avec des espèces endémiques qui en font une perle rare naturelle ravissante. Plusieurs chemins ont été tracés pour permettre aux visiteurs de découvrir ses secrets naturels, notamment les sites de Penhas da Sáude et du « gouffre de l'enfer » (Poço do inferno) qu'il faut absolument visiter. À l'intérieur de ses domaines, il existe des villes de visite obligatoire, comme c'est le cas de Guarda, Covilhã et Linhares. 

 

Parc naturel des Serras de Aire e Candeeiros

Apparemment, cette zone était déjà un parc il y a des millions d'années, comme en témoignent les traces de dinosaures qu'il est possible de voir et de toucher à la frontière du massif de la Serra de Aire, une centaine de traces découvertes en 1994 et qui remontent à 175 millions d'années. Ce sont probablement les mieux conservées du monde. Actuellement, le gisement paléontologique du site de Galinha (Jazida Paleontológica da Pedreira do Galinha) est un monument national et une des grandes attractions du parc naturel des Serras de Aire e Candeeiros. Ce parc possède de nombreuses merveilles naturelles, avec des centaines de grottes en surface et autant en sous-sol, dont la formation découle de l'érosion de la pierre calcaire sous l'effet des courants souterrains, sans doute la plus grande réserve d'eau salée du pays. Elles sont toutes garnies de nombreuses stalactites et stalagmites. Environ vingt-cinq espèces d'orchidées ornent le parc, qui est parcouru par toutes sortes de reptiles, d'oiseaux, de mammifères et d'invertébrés.

 

Parc naturel Sintra-Cascais

Un littoral sauvage et un vaste massif montagneux sont les deux facettes du parc naturel Sintra-Cascais, si proche de Lisbonne qu'il est difficile de croire que la nature puisse rester intacte à cet endroit de la géographie portugaise. Des forêts de chênes du Portugal, de peupliers ou d'acacias, un paysage couvert d'un tapis de verdure. En pleine serra se dresse Sintra, que Lord Byron considérait comme l'endroit le plus ravissant du monde. Des palais et des jardins parmi la végétation et la brume ; c'est un paysage presque magique parsemé de nombreux belvédères : le palais de Pena ou le château des Maures, lieu déclaré paysage culturel par l'UNESCO. Les jours de ciel limpide, vous pouvez apercevoir le littoral, où les caps Cabo Raso et Cabo da Roca délimitent le parc. Des plages qui s'étendent sur des kilomètres comme celle de Guincho, la Mecque des amateurs de planche à voile, et des falaises où le vent et les vagues imposent leur loi et donnent lieu à des légendes comme celles du gouffre de l'enfer (Boca do Inferno) ou de la plage de l'Ourse (praia da Ursa), ne sont que quelques-uns des charmes de ce terroir, qui vous invite à parcourir le parc sans hâte, sur un circuit où l'Atlantique est le seul guide.

 

Jardins du palais national de Queluz, Sintra

Exemple à suivre, lors de sa création, le jardin du Palais national de Queluz a pu faire valoir le raffinement français et la théâtralité italienne pour créer ce qui est sans doute l'un des plus beaux jardins du pays. Deux fontaines monumentales, une dédiée à Thétis et l'autre à Poséidon, sont les principaux éléments de la décoration sculpturale de ce complexe, composée de dizaines de statues en marbre et d'une armée de dieux et de sphinx, situés près des plates-bandes et des haies. La particularité de Queluz réside dans le mélange des styles, avec d'une part un tracé qui rappelle la main de Le Nôtre et l'art des jardins de Versailles et, d'autre part, la symétrie de la Renaissance italienne. La touche portugaise incomparable est visible dans les azulejos qui ornent le grand bassin et quelques murs qui délimitent ce paradis de verdure. Des plantes exotiques ramenées des colonies, des lauriers et des citronniers donnent une note olfactive à ce jardin, riche en jets d'eau qui jaillissent dans les endroits les plus inattendus. Étant situé très près de Lisbonne, vous pouvez le visiter lors d'une courte excursion ; c'est l'antidote parfait contre l’agitation de la ville.

 

Jardins da Estrela, Lisbonne

Un échantillon des tropiques au coeur de Lisbonne. Les jardins da Estrela, situés juste en face de la basilique du même nom, possèdent une grande variété de plantes tropicales, merveilles naturelles rapportées des quatre coins du monde. Il paraît qu'au XIXe siècle, juste après sa création, il y avait sur « l’allée des étoiles » (caminho das estrelas) un pavillon chinois, des serres et même une cage avec un lion. Pendant les mois d'été, la musique emplit ses quatre hectares, grâce à des groupes de musiciens qui jouent dans le grand kiosque en fer forgé. Les Lisboètes choisissent ses allées pour s'isoler de l'agitation de la ville, boire un délicieux café dans une de ses buvettes pittoresques au bord du lac ou faire un pique-nique à l'ombre de ses arbres centenaires.

 

Parc naturel du sud-ouest de l'Alentejo et de la Côte vicentine

Il suffit d'entendre son nom pour laisser vaguer son imagination. Avec des villes et villages de pêcheurs, une gastronomie à base de produits locaux (label « kilomètre zéro ») et un paysage fabuleux, l'Alentejo se transforme en paradis naturel au sud-ouest, lorsqu'il embrasse la Côte vicentine, dans une combinaison qui offre l'un des meilleurs paysages du littoral portugais. Le cap de São Vicente domine ce circuit qui relie la rivière de São Torpes à la plage de Burgau. Ce sont environ 110 kilomètres d'horizons maritimes pratiquement sauvages, de dunes, de plages à perte de vue et de petites criques - en plus d'une île, ilha do Pessegueiro, et d'un récif de corail à Carrapateira - d'une beauté à vous couper le souffle. La faune et la flore accompagnent cette révélation atlantique, dans l'un des points les plus occidentaux du continent européen. Allez donc vous perdre sur les marchés des localités côtières et, si vous visitez ce paradis en juillet, n'oubliez pas d'aller à Sines pour profiter de son festival des musiques du monde. 

 

Parc naturel de Madère

La forêt laurifère, avec ses formes sinueuses et rugueuses, vous donnent la sensation d'être à l'ère tertiaire. En effet, le parc naturel de Madère est un véritable tunnel du temps. Mais cette île, dûment appelée le jardin flottant de l'Atlantique, n'abrite pas seulement la forêt laurifère. Le parc englobe sept réserves naturelles qui occupent les deux tiers de l'île et une grande partie du reste de l'archipel. Le belvédère de Rocha do Navio, le paysage de Porto Santo, la pointe de São Lourenço, le Pico Ruivo ou les îles Desertas, seulement peuplées de reptiles, ou encore les îles Selvagens sont à la disposition de ceux qui aiment la nature et qui, à Madère, la cherchent à l‘état pur. Et c'est justement cela qu'ils vont trouver. 

 

Vignobles de l'île de Pico, Açores

Pendant des siècles, l'homme a transformé le paysage de l'île de Pico, un des paradis insulaires des Açores. En retirant la roche volcanique et en travaillant la terre jusqu'à ce qu'elle devienne un champ cultivable, où les vignes poussent avec vigueur pour donner le vin Verdelho. Les moines franciscains et les carmélites ont construit un labyrinthe confus de murs, où les vignes sont protégées du vent et poussent en donnant du raisin sucré sous la chaleur du soleil, avec vue sur la mer et sous le regard attentif du volcan de Pico, le toit du Portugal à 2 351 mètres d'altitude. Un paysage chaotique, mais d'une beauté inhabituelle, inscrit au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO. Un environnement unique au monde qui vous invite à trinquer en admirant le coucher du soleil.

 


Explorez Explorez
Voir plus
Carte
Avis des utilisateurs
sonia.cfa
Há quem apelide como piscina natural, há quem lhe chame de praia fluvial. (...)
lisbononthego
Sintra é uma cidade e município da costa de Lisboa. Neste passeio vamos (...)
Évènements Évènements
Voir plus
Indie Lisboa – Festival International de Cinéma Indépendant
Indie Lisboa – Festival International de Cinéma Indépendant
Découvrez de nouveaux films au Indie Lisboa, le Festival International de (...)
Recherche avancée
Planification Consultez les contenus sélectionnés et créez votre plan de voyage ou votre brochure
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Connectez-vous par les réseaux sociaux
*Veuillez attendre. *Instructions relatives à la récupération du mot de passe envoyées avec succès à votre adresse e-mail. *E-mail non envoyé. Veuillez réessayer.
Connectez-vous par les réseaux sociaux