www.visitportugal.com

Live Chat

Road trips au Portugal

Porto
Lieu: Porto
Photo: Pedro D'Orey
Photo: Pedro D'Orey

Le Portugal vu par... Condé Nast traveler

Le voyageur qui croit que la magie n'existe que dans les endroits les plus lointains commet une faute impardonnable. Il n'est pas exagéré d'affirmer que le Portugal est l'une des destinations les plus merveilleuses du monde et qu’il a la chance d'être situé à la distance d'une simple promenade en voiture.

C'est pourquoi, et afin que vous n'ayez aucune excuse, nous vous proposons plusieurs parcours par la route pour que vous puissiez préparer votre propre road trip lusitanien. Il n'y a qu'une condition : ne pas être pressé et ne jamais hésiter à faire un détour en dehors de la route indiquée. Y compris des routes que nous vous proposons de suivre.

Valença- Braga- Guimarães Guimarães- Porto
La frontière hispano-portugaise est passée par toutes les phases de voisinage possibles : les guerres territoriales, la contrebande et finalement un échange civilisé de voyageurs et de touristes. Une des portes d'entrée traditionnelles au Portugal à partir de l'Espagne (s'il est possible de choisir un seul point sur une frontière longue de plus de 2 000 kilomètres), c'est Valença do Minho située à la limite de la Galice. Cette jolie ville a la réputation d'être un grand marché de nappes artisanales pour les touristes, mais en fait elle possède un superbe centre historique et du haut de ses murailles stratégiques, vous avez une vue fabuleuse sur le fleuve du Minho et le rivage espagnol. À partir de là, continuez jusqu'à Braga, une ville charmante avec des rues qui fourmillent de vie et où habite une des populations les plus jeunes du pays. Tout près de la ville, vous pouvez visiter le sanctuaire de Bom Jesus do Monte avec ses escaliers baroques en zigzag, dont la perspective crée un effet d'échelle infinie, digne d'un tableau d'Escher. Puis quittez Braga et prenez la nationale N101 jusqu'à Guimarães, sans doute l'un des centres historiques les plus monumentaux du Portugal. Puis cap sur la côte, vers la tranquillité de Vila do Conde, avec sa forteresse construite dans le but de maintenir les pirates éloignés et son quartier des pêcheurs qui reste pittoresque. De là, suivez la côte en direction de Porto, probablement l'ultime joyau oublié de l'Europe.

Guarda-Coimbra-Lisbonne
Entrez au Portugal par la nationale N 620, en quittant la province de Salamanque et en traversant une des régions les plus montagneuses et historiquement les plus fortifiées, comme en témoignent les ruines des châteaux de Castelo Bom et de Castelo Mendo. Après avoir passé la ville de Guarda, la nationale N16 entre dans le parc naturel de la Serra da Estrela. Les ruines du château de Celorico da Beira sont un beffroi privilégié pour admirer le paysage de ce massif montagneux et de la vallée du Mondego. Au kilomètre 157, après avoir fait un petit détour par l'autoroute A25, vous arrivez à Viseu, un endroit idéal pour se promener tranquillement et goûter les fromages de la région. Au kilomètre 220, vous entrez dans la forêt de Buçaco, qui pourrait très bien s'appeler jungle tropicale, dans la mesure où elle donne l'impression d'un caprice exubérant et d'une fantaisie typique des jardins botaniques, abritant des espèces du monde entier. Continuez en direction de Coimbra, la ville universitaire portugaise par excellence, ou tout voyageur ressent inévitablement un frisson de nostalgie de la vie étudiante. La meilleure thérapie consistera à passer une soirée en compagnie du fado de Coimbra, le plus célèbre, avec celui de Lisbonne, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. À la sortie de Coimbra, cap sur la capitale portugaise, en suivant la route marquée par les souvenirs de batailles mythiques comme celle d'Aljubarrota. En arrivant à Lisbonne, vous pouvez continuer la route jusqu'à Sintra et y découvrir des caprices architecturaux dignes des contes de fées, comme le palais national de Pena.

Le Tage
Les Romains construisirent une route romaine pour relier Emerita Augusta à la côte atlantique et les générations suivantes l'ont goudronnée et baptisée N246 et N118. Il s'agit de la route que vous prenez pour entrer au Portugal à partir du district de Cáceres, en suivant le cours du Tage, pour déboucher à Lisbonne. Sur le chemin, vous avez les châteaux de Marvão, Belver ou d'Almourol, l'aqueduc de Pegões, Tomar (avec le Couvent du Christ, patrimoine de l'UNESCO), la réserve naturelle du marais de Boquilobo ou le belvédère naturel admirablement situé sur le Tage, à partir de Santarém.

Estremoz-Évora- Sines
L'agréable paysage ondulé et boisé d'Estremadura, avec ses collines couvertes de chênes-lièges et d'oliviers, pénètre discrètement dans la région portugaise de l'Alentejo, en ignorant les frontières géographiques. En entrant au Portugal par l'autoroute A6, à partir de Badajoz, vous arrivez à Évora, ville qui fut l'ancien centre artistique et culturel du pays aux XVe et XVIe siècles et qui a conservé jusqu'à nos jours un centre historique inscrit au patrimoine de l'humanité, labyrinthique et monumental, alliant des rues étroites et des façades gothiques, des maisons blanches et des ruines romaines. Le seul problème d'Évora, c'est la tentation d'y rester et de ne pas poursuivre le voyage. Mais il faut continuer, prendre les routes secondaires pour profiter des hameaux paisibles de l'Alentejo, à l'architecture blanche, d'une vie calme et des cafés au rythme lent : des lieux comme le village entouré de murailles d'Évoramonte, où vous parviendrez en faisant un petit détour à partir de l'autoroute A6, ou comme Santa Susana, avec ses rues géométriques bordées de maisons blanches aux contours marqués d'une bande peinte en bleu. Ce voyage prend fin sur les plages sauvages de l'Alentejo, avec des falaises au sud de Sines et les plages d'Almograve qui s'étendent sur des kilomètres.

De la zone « Barlavento » (au vent) à la Côte vicentine (Algarve)
Cela suggère que la côte du sud de l'Algarve est beaucoup plus touristique que la Côte vicentine qui s'étire en direction du nord, depuis le cap Saint-Vincent (Cabo São Vicente) jusqu'en Alentejo. Néanmoins, il faut absolument connaître les deux littoraux, chacun ayant des charmes différents, et surtout faire l'expérience de la douce transition entre les hôtels-boutiques raffinés du « Barlavento » et le bar de la plage d'Amoreira qui longe la Serra de Monchique, avec ses vestiaires en fer forgé, ses couleurs pastels et ses palmiers d'outre-mer. Après avoir fait honneur aux sardines à Portimão, vous avez le choix entre prendre la nationale N124 ou la N266, plus sinueuse, en direction de Monchique. À partir de là, la N267 va vers la Côte vicentine jusqu'à Aljezur. Et là, vous avez un dilemme : profiter de la côte sauvage qui s'étire vers le nord, en direction d'Odeceixe (où, avec un peu de chance, vous pourrez faire connaissance et discuter avec le propriétaire du moulin) ou continuer en direction du sud jusqu'au cap Saint-Vincent, le berceau de tous les vents d'Europe.

De Lisbonne vers le Sud
Après quelques jours passés à Lisbonne, tout voyageur aura la tentation de voyager vers le Sud en suivant la côte atlantique, à la recherche des plages de l'Alentejo et de l'Algarve, mais en paressant tout au long du chemin. Quittez donc Lisbonne et prenez la direction de Setúbal, en faisant un petit détour par la nationale N379, en direction du port de pêche de Sesimbra. À partir de Setúbal, vous entrez dans la réserve naturelle de l'estuaire du Sado, en longeant la péninsule de Troia, un marais salé avec une plage de sable longue de 17 kilomètres. La nationale N253 vous mène jusqu'au bout de la péninsule, couronnée par la localité de Comporta, délicieusement désordonnée sur le rivage du marais salé. À partir de là, continuez la route en prenant l'IP8 en direction de Grândola, une ville discrète qui occupe toutefois une place très importante dans la mémoire affective des Portugais, grâce à la chanson « Grândola Vila Morena », qui a servi de signal pendant la Révolution des Oeillets de 1974. La N261-2 vous mène dans la région du Baixo Alentejo, en traversant des paysages de massifs montagneux et de forêts qui descendent doucement jusqu'à la côte, à Melides. À partir de là, toujours vers le Sud, vous pouvez continuer votre voyage par les plages sauvages de l'Alentejo et de l'Algarve.

La frontière du Guadiana
D'un côté, Alcoutim ; de l'autre, Sanlúcar de Guadiana. Au milieu, le voyageur en bateau est pris entre deux fuseaux horaires, entouré d'un paysage de bois et de maquis et de maisons blanches pittoresques, dotées de leurs propres pontons. Faites donc une pause pendant ce road trip pour naviguer vers l'embouchure du Guadiana, en direction de Vila Real de Santo António, à la frontière entre Huelva et l'Algarve. Puis laissez le bateau pour la voiture et entrez donc dans le parc naturel de la Ria Formosa, dans la zone « Sotavento » (sous le vent) de l'Algarve, avec ses eaux peu profondes, chaudes et abritées de la pleine mer, couronnées de fortifications transformées en hôtels, de localités qui sont de véritables décors de cartes postales comme Cabanas, et bordées de ports de pêche animés comme celui d'Olhão et de plages qui s'étendent sur des kilomètres.


Explorez Explorez
Voir plus
Carte
Souvenirs à partager
yukie sugiura
ギマランイスからブラガに行く途中の山道、場所は分かりませんが、とても惹かれた場所でした
CYNTHIA ADINA KIRKW
Three years ago, my husband, Huw, our son, Caladon and I packed pots and (...)
Évènements Évènements
Voir plus
EDP CoolJazz
EDP CoolJazz
Les chaudes nuits d’été, les beaux jardins et la musique de qualité vous (...)
Recherche avancée
Planification Consultez les contenus sélectionnés et créez votre plan de voyage ou votre brochure
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Connectez-vous par les réseaux sociaux
*Veuillez attendre. *ILes instructions pour récupérer votre mot de passe vous seront envoyées par e-mail. *E-mail non envoyé. Veuillez réessayer.
Connectez-vous par les réseaux sociaux