www.visitportugal.com

Route historique des Lignes de Torres

Linhas de Torres

Comptant plus de 200 ans d'histoire, les Lignes de Torres Vedras représentent la lutte du Portugal pour récupérer sa souveraineté, au début du XIXe siècle, lors des guerres napoléoniennes.

La région de Torres Vedras a joué un rôle fondamental dans les lignes de défense de la ville de Lisbonne contre les troupes françaises de Napoléon, qui avançaient pour prendre d'assaut la capitale du royaume. Construites en 1809, dans le plus grand secret, par le 1er duc de Wellington, qui commandait les troupes anglaises dont le Portugal était allié, elles sont considérées comme étant l'un des meilleurs systèmes de défense effective en Europe.

Leur objectif consistait en la construction de tout un ensemble de fortifications capables d'occuper les points les plus stratégiques au nord de Lisbonne, tout en profitant des caractéristiques topographiques de la région et ce, au long de six municipalités : Arruda dos Vinhos, Loures, Mafra, Sobral de Monte Agraço, Vila Franca de Xira et Torres Vedras. C'est ainsi qu'un système de défense composé de trois lignes de tours, pour un total de 152 bastions et 600 pièces d'artillerie, défendu par près de 140 000 soldats, a été édifié.

La première ligne couvrait une distance de 46 km entre Alhandra, sur les rives du Tage, et l'océan Atlantique, en passant par Torres Vedras. La seconde ligne se trouvait 13 km plus au sud et la troisième protégeait le port de São Julião da Barra, dans l'estuaire du fleuve, à Lisbonne. Bien qu'elle soit peu connue, on sait qu'il existait une quatrième ligne, sur la péninsule de Setúbal, dont l'objectif était de parer aux approches venant du sud.

On peut faire le parcours des Lignes de Torres en voiture ou opter pour de petits parcours pédestres qui, outre les fortifications, passent par des points d'intérêt militaire, religieux, naturel, archéologique et culturel, comme les moulins à vent qui ont servi de postes de guet avancés.

Le Musée municipal de Torres Vedras mérite la visite si vous voulez découvrir les armes et les uniformes de l'époque, les cartes ainsi qu'une intéressante reconstitution en trois dimensions du système de défense des Lignes de Torres. À ne pas manquer non plus, le Château de Torres Vedras, d'origine arabe, et le Fort de S. Vicente qui a été le centre névralgique de la défense contre les troupes napoléoniennes, qui n'ont d'ailleurs jamais franchi la 1ère ligne de Torres lors de la 3ème invasion. 

À Mafra, il faut absolument visiter le Couvent, l'un des plus importants monuments de style baroque portugais et symbole du règne absolutiste de D. João V. Occupant une position stratégique sur la 2ème ligne de défense, il a été occupé par les troupes du général lors de la 1ère invasion française en 1807, puis, un an plus tard, par l'armée anglaise qui y avait installé son quartier général jusqu'en 1828.

Note historique
Pour rappeler un peu de l'histoire des Lignes de Torres, revenons à l'année 1809, lorsque le prince régent D. João VI et la cour portugaise s'étaient réfugiés au Brésil et lorsque la nation vivait sous la menace d'une troisième occupation par les troupes françaises. Suite au refus du Portugal d'obéir aux ordres de Napoléon et d'interdire l'entrée des ports maritimes aux navires anglais, le général français Junot avait occupé Lisbonne, à la fin de 1807, et le général Soult, la ville de Porto. Tous deux ont été chassés du territoire par l'armée luso-britannique, commandée par Sir Arthur Wellesley, le 1er duc de Wellington, et par le maréchal Beresford, en vertu de l'alliance qui existait entre les deux pays.


Recherche avancée
Planification Consultez les contenus sélectionnés et créez votre plan de voyage ou votre brochure
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Connectez-vous par les réseaux sociaux
*Veuillez attendre. *ILes instructions pour récupérer votre mot de passe vous seront envoyées par e-mail. *E-mail non envoyé. Veuillez réessayer.
Connectez-vous par les réseaux sociaux

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation, sans garder les données d'identification des utilisateurs.
Vous pouvez désactiver cette fonction lors du paramétrage de votre navigateur. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Conditions générales d’utilisation et de traitement des données à caractère personnel

close