www.visitportugal.com

Commerce historique

Comércio Com História - d

Choisissez le commerce traditionnel et laissez-vous surprendre par les petites histoires de quartiers, des gens qui y vivent ou y travaillent.

Intéressants d’un point de vue historique, culturel ou social, ces magasins, qu’ils soient anciens ou plus récents, font partie de l’identité des villes, de la vie quotidienne des quartiers. Ils ont l’avantage d’offrir un service personnalisé, qui inspire confiance, et qui fait que tout client peut se sentir chez soi. Nombreux sont ceux qui ont déjà une longue histoire, comme en témoigne souvent leur architecture, leur mobilier ou leur décoration, et qui ont traversé les âges grâce à la passion de leurs propriétaires. Choisir le commerce traditionnel pour faire ses achats, c’est aussi une façon de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine et de prendre part à l’histoire locale. 

Voici quelques suggestions que vous pouvez joindre à votre itinéraire ; pour en savoir plus, rendez-vous sur www.comerciocomhistoria.gov.pt. Il y a beaucoup d’histoires à découvrir dans les librairies centenaires, les vieux cafés, les bars, les débits de boissons, les horlogeries, les magasins de tissus ou les merceries, où se trouvent des pièces uniques et où l’on partage des savoir-faire... 


Chapelaria Azevedo, Lisboa

À Lisbonne, dans le quartier du Chiado, il y a la pâtisserie Benard, qui a ouvert ses portes en 1868, avec les croissants comme spécialité, et juste à côté, le café Brasileira, qui a été l’un des premiers endroits de la ville où l’on a commencé à vendre des expressos. Celui-ci doit aussi sa renommée au fait que Fernando Pessoa le fréquentait souvent et que c’était un point de rencontre pour les artistes et les écrivains. C’est dans ce même quartier que se trouvent les librairies les plus anciennes du Portugal encore en activité, comme Bertrand, fondée en 1732, et Ferin, qui a ouvert ses portes en 1840.

En descendant le Chiado en direction du Tage, le Bar Americano et le British Bar reflètent la mémoire des premières décennies du XXe siècle, de l’époque où les marins venaient du monde entier pour s’y promener et se reposer de leurs voyages sur l’Atlantique. Les noms des bars du quartier riverain Cais do Sodré, évoquant les nationalités de leurs clients et les villes étrangères, ne passent pas inaperçus.

Dans le quartier de la Baixa, se trouvent également des pâtisseries, des charcuteries, des magasins de tissus et d’autres articles établis depuis de nombreuses années, dont notamment la Luvaria Ulisses et la Chapelaria Azevedo Rua, boutiques dotées de tradition et de connaissances dans l’art de savoir faire des gants et des chapeaux. 


Livraria Lello, Porto

À Porto, dans l’un des quartiers les plus animés de la ville, les épiceries A Favorita do Bolhão et la Pérola do Bolhão sont une référence pour les gourmandises, les fruits secs, les huiles d’olive, les conserves traditionnelles, les liqueurs et le porto. À proximité, le café Majestic est très apprécié pour faire une pause pendant la visite de la ville, de même que le Café Guarany, avec sa terrasse située en pleine Avenida dos Aliados. Les amateurs de chocolat doivent absolument visiter l’Arcádia, une marque portugaise à découvrir. 

Parmi de nombreux autres commerces situés à Porto, mentionnons la Livraria Lello qui, avec son style Art nouveau, a inspiré J. K. Rowling lorsqu’elle écrivait les histoires de Harry Potter, et le Café Pinguim (littéralement Café Pingouin), célèbre pour ses soirées de poésie, ses rencontres culturelles et ses gin-tonics. Le slogan bien connu de cette maison est : « Le Pingouin ne vit pas seulement de gin ». 

Pour une expérience différente... ceux qui veulent se faire couper la barbe ou les cheveux trouveront également des salons de barbier traditionnels, qui font partie du patrimoine centenaire de la ville.

À Coimbra, les coutumes des étudiants ont toujours rythmé la vie de cette ville ; il est donc normal que les « repúblicas », communautés universitaires gérées comme des petites associations, aient joué un rôle important dans son histoire. Parmi elles, il y a notamment la República dos Inkas et la Real República dos Pyn-Güyns qui ont été déterminantes pour la crise académique qui a eu lieu en 1969, sous le régime de l’Estado Novo. Il en existe plusieurs dans la ville qui ouvrent leurs portes aux visiteurs curieux de les découvrir.



Fábrica Santo António, Funchal

À Madère, un itinéraire qui parcourt le centre historique de Funchal passe par quelques magasins originaux. La quincaillerie António Faustino de Abreu a ouvert ses portes en 1940 et a toujours maintenu le même commerce. Le bâtiment est intéressant, car sa structure est typique des commerces datant de la fin du XIXe siècle, début du XXe, que l’on ne trouve plus aujourd’hui. Dans le salon Barbearia Turista, situé près de la marina de Funchal, on coupe les cheveux depuis au moins 125 ans. D’autre part, la maison Bordal, en activité depuis 1956, a régulièrement acquis le matériel des anciens ateliers de broderie qui fermaient peu à peu, ayant créé un Circuit historique de la broderie de Madère qui illustre 150 années de cette tradition. Vous ne pouvez pas terminer cette visite sans avoir goûté aux célèbres gâteaux et biscuits de style anglais de la Fábrica Santo António.

Vous pouvez découvrir encore plus de magasins et d’histoires sur www.comerciocomhistoria.gov.pt


Planification Consultez les contenus sélectionnés et créez votre plan de voyage ou votre brochure
Connectez-vous par les réseaux sociaux
Connectez-vous par les réseaux sociaux

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation, sans garder les données d'identification des utilisateurs.
Vous pouvez désactiver cette fonction lors du paramétrage de votre navigateur. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Conditions générales d’utilisation et de traitement des données à caractère personnel

close