www.visitportugal.com

Live Chat

Santarém, ville belvédère du Ribatejo

Igreja N.Sra Marvila
Lieu: Santarém
Photo: Turismo de Portugal
Photo: Turismo de Portugal

À ne pas manquer
  • suivre l'itinéraire de l'art gothique à Santarém
  • goûter à la « sopa da pedra » à Almeirim

Sur les hauteurs d'un plateau, Santarém est un belvédère qui donne sur la région fertile de la lezíria (plaine inondable), la vallée du Tage célèbre pour l'agriculture, l'élevage de bétail et la tauromachie.

La ville a intégré les terres de l'ordre du Christ, qui soutenait financièrement les Grandes Découvertes portugaises, et elle a donc connu un grand développement à cette époque-là, ce qui se reflète encore aujourd'hui dans ses monuments, primordiaux pour l'histoire de l'art portugais.

Normalement, le point de rencontre pour commencer la visite de Santarém est le jardin des Portes du Soleil (Jardim das Portas do Sol), la citadelle de l'ancien château qu'Alphonse Henriques, premier roi du Portugal conquit par surprise aux Maures, lors d'un assaut nocturne en 1147. Après avoir admiré le panorama qu'offre ce belvédère naturel, où se trouve le centre d'interprétation UrbiSacallabis, vous pouvez partir à la découverte de la ville.

En direction du centre historique, vous verrez le clocher (Torre do Relógio) qui date du XIVe siècle et qui abrite aujourd'hui le musée du Temps (Núcleo Museológico do Tempo). On l'appelle aussi la tour des Calebasses (Torre das Cabaças), nom qui évoque les objets situés à son sommet et qui servaient à propager le son des cloches qui indiquaient l'heure, mais dont certains disent qu'elles représentaient les têtes vides de ceux qui l'ont conçue. Tout près de là est située l'église romane de São João do Alporão transformée en musée d'Art et d'Archéologie, avec son fronton construit en style gothique, l'un des premiers exemples de l'utilisation de ce style architectural au Portugal.

C'est là que commence le voyage dans le style gothique portugais, qui a évolué vers l'inspiration manuéline visible dans l'église de Nossa Senhora de Marvila, dont le revêtement en azulejos est lui aussi exemplaire, remontant au XVIIe siècle. Cependant, c'est le style gothique flamboyant qui règne dans l'église de Nossa Senhora da Graça. Elle abrite le tombeau de Pedro Álvares Cabral, le navigateur qui découvrit le Brésil. À côté, vous pouvez visiter la maison du Brésil, qui jadis appartenait à la famille de cette grande figure de l'histoire portugaise.

Pour compléter ce petit parcours dans le gothique portugais, vous pouvez passer plus tard par l'église de Santa Clara, qui illustre ce style dans sa forme la plus simple et la plus austère, conformément à l'ordre religieux des clarisses. Dans cette partie de la ville, allez donc aussi visiter l'église du Santíssimo Milagre, qui remonte au XVIe siècle, l'une des plus importantes pour les habitants de Santarém.

En vous promenant au hasard des rues où se trouvent des bâtiments qui datent de la Renaissance, vous arrivez sur la place Sá da Bandeira, où se dressent l'église de Nossa Senhora da Conceição, actuelle cathédrale de Santarém, et l'église de Nossa Senhora da Piedade. À proximité se trouve le couvent de São Francisco, datant du XIIIe siècle, récemment rénové après sa longue histoire faite de destructions et de reconstructions.

À Santarém, vous pouvez non seulement admirer les monuments, mais aussi vous régaler avec la gastronomie. En fait, vous êtes dans la capitale du Ribatejo, qui est formé de zones riveraines du Tage, fertiles, que le fleuve inonde régulièrement. Le Tage est l'âme de cette région ; c'est pourquoi les poissons d'eau douce dominent dans la cuisine, avec les anguilles qui se mangent frites ou en « ensopado » (ragoût), les « açordas de sável » (panades d'alose) - au printemps, à la saison de frai, lorsque ce poisson est le plus savoureux - ou encore la lamproie, que les amateurs considèrent comme un mets divin.

Dans cette campagne, où paissent des taureaux sauvages, le « cozido de carne » (ragoût de viande) est une des spécialités, tout comme la « sopa da pedra » (soupe au caillou) ou les « migas ribatejanas », un délicieux mélange de légumes et de pain. Les desserts non plus ne vont pas vous décevoir, tous faits avec beaucoup d'oeufs et de sucre.

Évidemment, toutes ces spécialités sont accompagnées d'un vin à leur mesure. Almeirim, Cartaxo, Santarém, Chamusca et Coruche sont les principaux producteurs qui font partie de la Route du Vin du Ribatejo.


Recherche avancée
Planification Consultez les contenus sélectionnés et créez votre plan de voyage ou votre brochure
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Connectez-vous par les réseaux sociaux
*Veuillez attendre. *ILes instructions pour récupérer votre mot de passe vous seront envoyées par e-mail. *E-mail non envoyé. Veuillez réessayer.
Connectez-vous par les réseaux sociaux

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation, sans garder les données d'identification des utilisateurs.
Vous pouvez désactiver cette fonction lors du paramétrage de votre navigateur. Pour en savoir plus, veuillez consulter les Conditions d'Utilisation

close