www.visitportugal.com

Les XIXe, XXe et XXIe siècles dans les rues de Lisbonne

Pendant deux jours, parcourez les rues de Lisbonne à la découverte des emblèmes de l’architecture datant des XIXe et XXe siècles et du début du XXIe. 

Commencez ce circuit dans le quartier de la Baixa, dans la Rua do Ouro, où se dresse le remarquable ascenseur de Santa Justa, de style néogothique. Cet ascenseur, inauguré en 1902, fut conçu par l’ingénieur Raoul Mesnier de Ponsard. Admirez son architecture en fer et montez jusqu’au Chiado, quartier noble de la ville, partiellement reconstruit selon le projet de l’architecte Álvaro Siza Vieira, après l’incendie de 1988. En remontant la Rua Garrett en direction de la place Largo de Camões, vous trouverez la statue du poète Fernando Pessoa, assis devant le café appelé A Brasileira. Ce café de style Art déco, inauguré en 1905, est considéré comme le premier musée d’art moderne de Lisbonne, en raison de la présence d'œuvres d’artistes modernistes, qui jadis le fréquentaient assidument et qui offrirent leurs œuvres pour en décorer les murs. La façade caractéristique de cet établissement est l'œuvre de l’architecte Norte Júnior.

Redescendez par la Rua do Carmo, en passant par la Praça Dom Pedro IV, place également connue sous le nom de Praça do Rossio, puis continuez en direction de la Praça dos Restauradores, où vous pourrez admirer l’ancien Cinéma Éden, un chef-d'œuvre Art déco du Portugal, conçu dans les années 30 par Cassiano Branco. À la fin du XXe siècle, il a été transformé en hôtel, mais une partie de sa façade a été préservée. En face de l’Éden, descendez jusqu’à la Rua das Portas de Santo Antão, en empruntant un petit passage. Ainsi, vous allez arriver à la Casa do Alentejo, ancien hôtel particulier de style mauresque, probablement construit à la fin du XVIIe siècle, mais qui a subi de profondes modifications au début du XXe.

Puis remontez l’Avenida da Liberdade bordée de plusieurs bâtiments intéressants comme le Cinéma São Jorge, conçu par l’architecte Fernando Silva et inauguré en 1950 ; le Théâtre Tivoli, imaginé par l’architecte Raul Lino et inauguré en 1924 ; ou l’ancien siège du journal Diário de Notícias de l’architecte Pardal Monteiro. Cet immeuble a obtenu le Prix Valmor en 1940 ; il s’agissait alors du premier ouvrage d’architecture spécifiquement conçu pour un journal au Portugal.

Les Tours des Amoreiras, symbole de l’architecture des années 80 du XXe siècle, se dressent en haut de l’Avenida Engenheiro Duarte Pacheco. Elles sont considérées comme l’un des principaux symboles de la période postmoderniste de l’architecture au Portugal, ayant été conçues par l’architecte Tomás Taveira.

Nous vous suggérons maintenant de prendre la direction du Tage. Dans le quartier d’Alcântara, allez donc visiter le Musée de l’Orient, ancien entrepôt de morue, et la LX Factory, un ancien complexe industriel où sont désormais installées de nombreuses entreprises créatives dans le domaine de la publicité, de la mode, du multimédia et de l’art. Nous vous conseillons également d’aller vous promener dans le quartier des docks, où d’anciens entrepôts ont fait place à des restaurants, bars et discothèques. Ne manquez pas non plus le Pilar Sete, belvédère situé au septième pilier du pont du 25 avril, qui vous fera vivre une expérience sensorielle au sujet de la construction de celui-ci.

En continuant en direction de Belém, admirez le MAAT – Musée de l’art, de l’architecture et de la technologie, conçu par l’atelier de la Britannique Amanda Levete, et le nouveau Musée des Carrosses élaboré par l’architecte Paulo Mendes da Rocha. Faites donc ensuite une pause au Centre Culturel de Belém, ouvrage emblématique de la dernière décennie du XXe siècle, situé près du monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos). Vous pouvez aussi aller admirer le bâtiment de la Fondation Champalimaud, œuvre de l’architecte Charles Correa, qui abrite un centre clinique et un centre de recherche dans le domaine de la santé. À Algés, vous pouvez voir la Tour de Contrôle Maritime, construction signée par l’architecte Gonçalo Byrne.



Maat © Stock Photos Art

Le deuxième jour, commencez par le Terminal de Croisière, issu du projet de l’architecte Carrilho da Graça, puis prenez la direction du quartier du Parc des Nations (Parque das Nações). Dans cette ancienne zone industrielle réhabilitée pour l’Exposition Universelle de 1998, vous trouverez des ouvrages construits pour la postérité comme le Pavillon du Portugal, orné d’un grand auvent impressionnant dessiné par Siza Vieira, le Pavillon de la Connaissance (Pavilhão do Conhecimento) de Carrilho da Graça, l’Océanarium de Peter Chermayeff et la Gare Oriente, conçue par Santiago Calatrava. Admirez également le Pont Vasco da Gama, inauguré en 1998, d’une longueur totale de plus de 12 km.

Ensuite, retournez au centre de Lisbonne pour découvrir un quartier construit au milieu du XXe siècle, désigné alors sous le nom de « Avenidas Novas » (Nouvelles avenues). Allez voir l’église São João de Deus et appréciez, tout près de là, l’ensemble architectural de monuments formé par l’Alameda Dom Afonso Henriques et l’Institut supérieur technique de l’architecte Pardal Monteiro. Visitez également d’autres ouvrages de cet architecte, comme la Bibliothèque Nationale et l’église Notre-Dame-de-Fátima, avec ses magnifiques vitraux d’Almada Negreiros.

En fin d’après-midi, allez visiter la Fondation Calouste Gulbenkian, grand espace de culture et de loisirs construit dans les années 60. Admirez ce magnifique bâtiment et profitez-en aussi pour voir les expositions qu’il abrite, assister à un spectacle ou simplement vous promener dans ses jardins d’une grande beauté paysagère, œuvre de l’architecte paysagiste Gonçalo Ribeiro Teles, véritable oasis au cœur de l’agitation urbaine.

 

 



Recherche avancée
Planification Consultez les contenus sélectionnés et créez votre plan de voyage ou votre brochure
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Connectez-vous par les réseaux sociaux
*Veuillez attendre. *ILes instructions pour récupérer votre mot de passe vous seront envoyées par e-mail. *E-mail non envoyé. Veuillez réessayer.
Connectez-vous par les réseaux sociaux